28.10.2015

Begrüßung EPRA Treffen in Nürnberg

(in english)

Dear friends and colleagues,

welcome to the 42nd EPRA meeting in Nuremberg. It is a great honour and also a pleasure for me as one of the founding fathers of our organization to welcome you again to Germany. After Aachen in 1998 and Dresden in 2009 we host the meeting for a third time. Germany is a big country, and I am sure that those of you who participated in one or both of the former meetings will get to know just another beautiful German city. As chairman of the Director's Conference of all German Media Authorities and together with my colleagues I am delighted to see so many familiar faces from all over Europe and from each and every EPRA-member organization.

I am also delighted to see some distinguished guests from the OSCE, the EU-Commission, the Council of Europe and the Observatoire in Straßburg, as well as guests from Marocco and Tunesia. I am sure that you will have a good time in this wonderfull city and of course an interesting and hopefully enlightening and exciting meeting. The topics and the speakers, whom I warmly welcome as well, seem to me to guarantee that. I am proud to say that my Bavarian colleagues have done a wonderfull job in such a short time and I hope you will say so in the end as well.

My special thanks goes to Siegfried Schneider, who volonteered in stepping in when Celine asked for help, and to Johanna Fell, who not only convinced him in doing so, but also shouldered the burden of organizing the whole thing. As far as I can tell, they have mastered the challenge so far, and it is up to you now to make the most of it. If we can be of any help to make you feel comfortable during your stay, let us know. We'll try to do our very best, because we want you to feel at home with friends, to feel the wish to come back one day.

And of course I also thank our sponsors. Without their generous support, it would have been impossible to step in and get the meeting properly organized. You all know that the organization and financing of an EPRA meeting is always a difficult task. We had less than four months to get it done. Normally, it takes a bit longer. So thanks again to all who helped, and I can say that also in the name of my colleague Thomas Langheinrich, the Commissioner for European Affairs of the Director's Conference of the German Media Authorities, the CEA/DC/GMA, for short.

I wish you all an exciting and fruitful meeting. I am sure that you will remember it for its professional organization, its profound keynotes, its excellent speakers and its marvellous location. I am sorry that I have to leave you tomorrow morning, but that's the price of being chairman and at the same time director of my own authority in Northrhine-Westfalia, where we have a week full of meetings in Düsseldorf. I hope it won't be for the last time that we meet in Germany, as you know that Germany loves to say "We'll make it", whatever that means. Next time, however, it will be in Barcelona again where we meet, and I am looking forward to that. Unfortunately, it will be my last EPRA meeting.

So to come to an end, I raise my glass: I say again:
Welcome, bienvenue, willkommen!

(en francaise)

Chers amis et collègues,

bienvenue à la 42ème réunion de l'EPRA à Nuremberg. C'est un grand honneur et un aussi grand plaisir pour moi autant qu'un des fondateurs de notre organisation européenne de vous souhaiter les bienvenus en Allemagne. Après Aix-la-Chapelle en 1998 et Dresde en 2009 c'est la troisième fois que l'EPRA a lieu en Allemagne. L'Allemagne est un grand pays et j'en suis sur que ceux parmis vous qui étaient avec nous une ou les deux fois vont à nouveau découvrir une très belle ville allemande. En ma fonction de président de la conférence des directeurs des toutes instances allemandes de régulation de l'audiovisuel et ensemble avec mes collègues je suis enchanté de voir beaucoup de visages familier de tout l'Europe et de chaque organisation membre de l'EPRA.

Je suis enchanté aussi que des hôtes officiels très distingués de l'OSCE, de la Commission Européenne, du Conceil de l'Europe et de l'Observatoire europénne, et aussi du Maroc et de la Tunisie. J'en suis sur que vous aviez un temps agréable á cette ville merveilleuse et, bien sur, une réunion interessante et motivante. Les sujets et les orateurs, qui sont les bienvénues aussi, semblent guarantir ca. Je suis fier de dire que mes collègues bavarois ont compli une oeuvre merveilleuse en courte durée et j'espère que vous seriez de même avis à la fin.

Je remercie surtout Siegfried Schneider qui a réagit tout de suite quand Céline a demandé de son aide, et aussi Johanna Fell qui a aidé le convaincre et qui a pris en charge toute l'organisation. J'ai fort l'impression que c'est tout à fait réussi. C'est à nous tous maintenant d'en créer un vrai succès. Si vous voyez quelque chose qu'on peut faire pour que vous vous sentiez bien pendant votre séjour à Nuremberg, merci de nous en faire parvenir. Nous essayons notre mieux et souhaitons que vous vous sentiez bien accueilli et que vous reveniez avec plaisir un jour.

Et bien sûr, je remercie beaucoup nos sponsors. Sans votre aide gracieux il aurait été impossible de prendre le relais et d'organiser notre réunion de manière si professionnelle. Vous savez tous qu'une organisation d'un rencontre de l'EPRA est toujours une mission complexe. Il nous restait moins que quatre moins pour réaliser le tout. En règle générale, cela prend un peu plus de temps pour le mettre en place. Donc - encore une fois un grand merci à tout ceux qui nous ont aidé, et je peux dire ca aussi en nom de mon collègue Thomas Langheinrich, le responsable des affaires européennes de la conférence des directeurs des toutes instances allemandes de régulation de l'audivisuel-pour le dire en bref: le RAE/CD/IARA.

Je vous souhaite à vous tous une réunion motivante et productive. J'en suis sur que vous allez retenir l'organisation professionnelle, les discours profonds et le lieu magnifique. Je regrette beaucoup de devoir partir demain matin déjà, mais c'est le prix autant que président et directeur en même temps. En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, une semaine très chargée est en cours. J'espère fort que ceci n'est pas la dernière fois qu'on se réunisse en Allemagne, et comme vous le savez - en Allemagne on aime bien dire: "On va y arriver!" Même si on ne sait pas tout à fait ce que cela veut dire. Cependant la prochaine fois nous nous voyons à Barcelone - et je m'en réjouis. Malheureusement, ceci sera ma dernière réunion de l'EPRA.

Je vous invite cordialement de lever vos verres avec moi et je vous dis:
Welcome, bienvenue, willkommen!